De l'art au rez-de-chaussée

Suite à mon postulat déposé au Conseil général et demandant la création d'une "Régie immobilière culturelle" pour valoriser les locaux vides dans les quartiers, le Conseil communal a présenté un projet pilote, détaillé dans La Liberté.


Transformer les vitrines vides en espaces d'expositions temporaires: la régie culturelle lancée par la commune de Fribourg veut insuffler de la vie dans les locaux vides. Répondant à un postulat du démocrate-chrétien Simon Murith, le Conseil communal a présenté lundi soir ce projet pilote prévu sur trois ans. Le texte du conseiller général PDC, déposé en mai 2018, demandait que la commune crée une régie immobilière culturelle, pour faire le lien entre les artistes et les propriétaires fonciers, une idée évoquée lors de la Journée de la culture de la ville de Fribourg cette année-là.


Dans un premier temps, la régie culturelle se concentrera sur le quartier du Bourg. "Les premières expériences permettrons de fixer les bonnes bases et de créer une boîte à outils correspondant aux besoins en la matière. Une fois les outils en place pour une gestion optimale et efficace, et après avoir fait ses preuves dans le quartier du Bourg, la régie culturelle étendra ses activités sur l'ensemble du territoire de la ville de Fribourg", indique le Conseil communal dans son rapport final.


Le projet a déjà fait l'objet de testes à petite échelle ces dernières années, comme à la Saint-Nicolas ou lors de la Journée culturelle de la ville, rappelle le rapport. Un montant de 150'000 francs figure au budget 2020 pour la régie culturelle. "Une grande partie de cette somme ira aux acteurs culturels", a précisé lundi soir Laurent Dietrich, conseiller communal chargé des finances et de la culture.


Les locaux vides pourront ainsi être mis à disposition d'artistes en tout genre, ce qui permettrait notamment de valoriser ces mornes espaces, d'offrir une visibilité à des acteurs culturels et de ramener de la vie dans les quartiers parfois un peu en sommeil. Le Conseil communal répond ainsi au postulat de Simon Murith, tout en intégrant des projets compris dans le catalogue de mesures de la stratégie de valorisation du Bourg.


Après la rénovation en cours du bâtiment, la galerie des Arcades devrait devenir le camp de base du projet pilote, avec un bureau pour la régie et un espace de résidence à moyen terme. "Le concept exacte de cet espace est à construire dans le courant des deuxième et troisième trimestres 2020, pour une ouverture après rénovation en fin d'année", relève le rapport du Conseil communal.

Simon Murith s'est dit très satisfait de cette réponse à son postulat, qualifiant le projet "d'ambitieux mais avec des moyens soutenables". Laurent Dietrich a précisé qu'un premier bilan de ce projet pilote serait tiré en 2021.


Article paru dans le quotidien La Liberté du 1er juillet 2020.


Retrouvez le postulat et sa réponse sur le site de la ville de Fribourg.

1 vue0 commentaire